• Marion SBINNE

Lorsque les conflits s'invitent dans votre couple

Dernière mise à jour : 11 juin


Et si les conflits dans votre couple étaient une formidable opportunité pour apprendre à mieux vous connaître, connaître l’autre, mais également découvrir une nouvelle dynamique à deux ?


Ce que l’on retient de la rencontre avec la personne que l’on aime et qui partage notre vie, c’est un visage, un sourire vers lequel on a été attiré(e). Une gestuelle, une odeur, une voix, un lieu….

Ce que l’on ignore souvent, c’est qu’à notre insu, une rencontre bien plus fondamentale s’est engagée : celle de deux inconscients, qui se sont reconnus et qui se sont plus.

En effet, même si l’attrait physique pour l’autre semble prépondérant dans les premières secondes, la rencontre amoureuse s’opère avant tout au niveau de la part inconsciente de chacun.

Nous recherchons auprès de l’autre, sans le savoir, quelque chose d’une réparation de notre histoire et de nos premiers liens affectifs. A combler ce que l’on a pas eu et que l’on espère encore, à rester loyal(e) envers notre famille et notre lignée, ou encore à tenter de ne pas reproduire le schéma relationnel de nos parents, dont nous avons été enfants, les spectateurs impuissants.

C’est pourquoi le couple est comme une coupelle dans laquelle, chacun(e) y déverse ses attentes et ses peurs.

« Et maintenant, que faisons-nous de tout cela ? »


Le conflit surgit


- Lorsqu’après la période de félicité amoureuse, notre compagne ou compagnon apparaît avec ses manquements et ses failles.

- Après des années de non-dits, de frustrations, d'acceptation, qui résonnent comme un sacrifice.

- Par la perte de sens, de l'oubli avec les années, de "ce qui nous lie"

- A un moment charnière de la vie : naissance, départ des enfants, choix personnel ou professionnel.


Les attentes implicites non satisfaites éclatent au grand jour, face à l’incompréhension de cet(te) autre, qui se sent assailli(e) par des demandes incompréhensibles dans un premier temps.

Le langage de l’Amour, que nous partagions et qui semblait si aisé au départ, commence à devenir complexe, inaudible, incompréhensible.

Est-ce bien lui, elle, que j’aime ? Je ne le-la reconnais plus.

Était-ce cela le « contrat » de départ ?

Le couple est alors pris dans un cercle vicieux dans lequel se mêlent frustrations et colère. Sentiments de ne pas être entendu(e) ni écouté(e).

Pourtant, le conflit, contrairement à ce que l’on pourrait croire, est une formidable opportunité pour apprendre à mieux se connaître, et soi-même et l’autre, mais également découvrir une nouvelle dynamique du couple.

Les conflits sont des ajustements nécessaires et permettent, lorsqu’il y a dépassement de ce moment de crise, de revisiter les valeurs de chacun(e), d’identifier, ce qui, dans son histoire personnelle fait obstacle à une relation harmonieuse.

De nombreuses fois, le couple trouve ses propres solutions et réussit à surmonter ces moments. Il peut en sortir plus fort, avec une meilleure compréhension de lui-même et de chacun des membres du couple. Ce qui le propulsera vers une nouvelle dynamique.

Il peut aussi en sortir blessé. C’est le cas lorsque l'une des deux personne semble avoir fait des compromis pour apaiser la situation et a l’impression qu’elle seule « a payé le prix de l’apaisement ».

Il arrive également, que pris dans une spirale de conflits et de sentiments d'incompréhension, on n'arrive plus à y voir clair. Et la situation semble être dans une impasse où la seule issue pour ne pas souffrir est la séparation.

Dans ces deux situations, la thérapie de couple peut aider à dénouer ce qui se jouent entre chacune des personnes au sein du couple, car "souvent, la solution des difficultés de couple pourrait ne pas se concrétiser en changeant de partenaire, mais plus simplement en étant capable de changer de type de contrat avec le même partenaire" (Maurizio Andolfi - psychothérapeute familial).

UN CONFLIT CE N'EST PAS DE LA VIOLENCE PHYSIQUE OU VERBALE.

RIEN NE JUSTIFIE L'UTILISATION DE LA VIOLENCE A L'EGARD D'UNE AUTRE PERSONNE.

DANS LE CADRE DE VIOLENCES CONJUGALES (C'est-à-dire une personne qui exerce une domination physique ou une emprise psychologique sur une autre) LA THERAPIE DE COUPLE N'EST PAS APPROPRIEE (voir mon prochain post sur la violence dans le couple) ET IL EST IMPORTANT QUE LA VICTIME PUISSE FAIRE APPEL A UN TIERS EXTERIEUR (Police, gendarmerie, 3919, thérapeute de couple mais entretien en individuel).





2 vues0 commentaire